Ateliers d’apprentissages | Tous media makers | Novembre 2019

Carine ObinUncategorized

(*) Le media maker produit des contenus écrits, audio, des images fixes ou animées, destinés à raconter/valoriser un projet, une marque, une expérience…

Dates

Les 25, 26 et 28 novembre et les 2, 3 et 5 décembre 2019, de 10 heures à 17 heures.

Thématique

Cette nouvelle session proposée par l’association Lab Place et destinée aux publics du Pôle emploi mais également à toute personne intéressée par les sujets, est consacrée à la “fabrication” de pièces d’information au service d’un projet collectif.

Nous avons tous accès à des outils qui nous permettent de créer de l’information, de valoriser un produit ou une démarche, mais aussi de documenter un processus de fabrication, et de diffuser ces contenus.

L’idée de cette nouvelle aventure ensemble est d’explorer les différentes formes de médias possibles, et de les assembler au profit d’un projet.

Session #3

Cette session comme les précédentes et les suivantes s’organisera autour de partages de compétences pratiques, de présentations, de dynamiques, de tables rondes, de réflexions partagées sur la stratégie juste, et surtout d’un mélange de tout cela pour stimuler l’esprit, éveiller la curiosité et inspirer.

Un travail collectif au service de cas concrets

Nous avons à la session #2 invité Cilica Chlimper qui a créé la Casita Natur, une tiny house sur les hauteurs d’Alos. Cette petite maison, Cilica souhaite la louer pour des séjours, des week-end, des retraites propices au dépaysement et aux expérimentations culinaires, autour de la gastronomie vegan. Un beau sujet dont s’est emparé l’un des groupes pour travailler sur un format numérique liant recettes ou menus et producteurs.

Nous avions également convié lors de cette session l’association Art’Air qui s’est engagée sur Saint-Girons dans une démarche vaste de création de liens entre les citoyens, dans un esprit de mixité sociale et de partage. L’association porte notamment un projet de “Triporteur média” qui a inspiré au deuxième groupe un questionnaire destiné à la fois aux jeunes et aux adultes, à distribuer dans la ville, un outil de communication pour informer sur le projet tout en recueillant de l’information.

Dans la session #3 et au vu de la richesse des échanges de la session #2 entre invités et participants, nous avons décidé de garder cette dynamique.

De plus nous sommes persuadés que ces rencontres, donc ces réseaux nouveaux pour chacun, sont une ressource précieuse.

“Tous media makers”, le programme

Module 1 : Découverte de la méthodologie et des projets. Mise en place de la stratégie. Prise en main des outils de l’espace numérique pour un travail en réseau. Cécile Le Galliard, Coline Brun-Naujalis, Carine Obin et Alfonso Sánchez Uzábal vont tout vous expliquer.

Module 2 : Travail sur le son – Structurer une narration au service d’un enregistrement sonore, comment capter et monter un son (…), Carine partage avec vous son expérience de journaliste radio et de créatrice sonore et répond à toutes vos questions.

Module 3 : Travail sur l’image – Des signes, des couleurs, des formes, des photos, des vidéos (…), autant d’éléments porteurs de sens et d’identité que vous allez pouvoir explorer et expérimenter en compagnie de Coline.

Module 4 : Diffusion – Nous avons des pièces d’information, qu’en faisons-nous ? Réseaux sociaux, blog, mail, lettre d’information (…), où et comment faut-il communiquer et pour quel résultat ? Cécile vous explique tout !

Module 5 : Module d’approfondissement (sons et images / production, retouche, montage…). Vous avez des questions, des idées nouvelles, le travail continue avec Coline et Carine.

Module 6 : Matin : Rencontre avec Domenico Di Siena et Juan López Aranguren, deux media makers professionnels. L’après-midi : Le mix médias avec toute l’équipe du lab et les invités – On assemble les pièces d’information réalisées, et chaque groupe présente son travail.

Les expériences d’ailleurs

Dans le module 6 nous aurions un rencontre avec Domenico Di Siena et Juan López Aranguren, qui vont animer une demi journée et nous montrer comment ils utilisent la production de contenus dans leur activité professionnel.

Domenico Di Siena

Domenico Di SienaArchitecte, urbaniste et designer civique. Consultant et chercheur international en intelligence collective et processus d’innovation citoyenne.

Conçoit, promeut et développe des processus, des outils et des espaces qui aident les autorités locales, les organisations et les universités à collaborer avec les citoyens pour générer des processus d’Intelligence Collective ayant un impact positif sur le territoire. Il travaille avec des organisations internationales, des universités et des institutions publiques et privées en Europe et en Amérique latine.

Juan López Aranguren

Juan López ArangurenArchitect, éducateur, fondateur du collectif Basurama et coordinateur du programme Imagina Madrid.

Juan López-Aranguren est diplômé en architecture de l’Escuela Técnica Superior de Madrid, mais il a pris 14 ans pour le terminer.

Ces 14 années, il dit qu’il les a bien investis. Il a parcouru le monde avec des amis réalisant des projets difficiles à répertorier et qui ont fait l’objet d’études dans des domaines aussi divers que l’architecture ou l’anthropologie et qui incluent, parmi leurs partenaires, des institutions telles que le ministère allemand de la Culture, le voisinage. l’association ZOFIO, la Fondation La Caixa, la CSIC, la capitale mondiale du design ou le Guggenheim de New York, entre autres.

Il a dirigé des programmes tels que Autobarrios, Solid Urban Waste ou In love We Trash, récompensés et publiés aux niveaux national et international.

Juan a développé des œuvres d’architecture communautaire dans des favelas et les quartiers périphériques, à Sao Paulo, Lima, Madrid ou Niamey, en mettant en pratique des méthodologies d’action sociale et des interventions qualitatives innovantes.

Il coordonne actuellement le programme Imagina Madrid pour le conseil municipal de Madrid.

Présentation du 12 novembre, 14h00

Pôle emploi _ Session 3 _ Présentation